© Battages Antigny 2017

Prochaine Fête des battages à Antigny
Dimanche 4 Août 2019

Le programme est ici !

Juillet

        C'est le mois des moissons. La "métive", la rude moisson d'autrefois, n'était point une fête comparable à celle des vendanges. Toute la maisonnée peinait à la ferme.

        Levés dès "patron minette", les moissonneurs s'en allaient vers les champs après avoir mangé une bonne "rôtie" au "jus du bois tortu".

        Ils partaient la faux sur l'épaule, en dévalant par les sentes entre les blés semés de nielles, de "panciaux" et, par malheur "d'avoine buffe".

        Vers cinq heures on portait aux moissoneurs "un collation" composé généralement d'oeufs durs en salade et d'une "miotte".

        Un grand repas terminait les moissons. On l'appelait "Le Javelo", du nom masculinisé de la dernière "gerbée" ou "javelle" mise au faîte de la dernière charretée; soit "Berlotte", ce qui, en ce terme, pouvait supposer que ce repas était joyeux et rendait un peu fou, c'est à dire "berlot".

        On chantait dans las campagnes tourangelles, il y a un demi-siècle, le vieux refrain :

        "Dansons le javelo

        Not' métive est faite !

        A la Madeleine (22 Juillet)

        Les noix sont pleines

        A la Madeleine

        Bonhomme compte ton avoine"

(Extrait du livre de J.M. Rougé "Aux beaux pays de Loire" publié en 1936)

  • Les Battages sur Facebook